• DJ PODCAST
    DJ PODCAST
  • Folk montréalaise psychédélique, la promesse de Laurence-Anne. Le titre " Géo " en écoute exclusive.
  • TOP CAMPUS | sélection de sorties musicales du printemps par la communauté des programmateurices radios.
  • [nouveauté] Campus LOCAL Club - le son des collectifs de vos villes
    [nouveauté] Campus LOCAL Club - le son des collectifs de vos villes
  • Zaabriskie | Campus Club #podcast
  • Campus Club | Maud Geffray dans la résidence Warriorrecords
  • Jeff Mills & Jean-Phi Dary sont The Paradox | la sortie de la semaine
  • EN PODCAST
  • Le son des glaciers. Emission & performance en direct samedi 10 oct de 19h à 21h [FM et Web]

WARP SHOW vol. 2 | spécial 20 ans

Warp-logo-2008-black-300Le magazine des actualités du label WARP, à retrouver sur les Radios Campus

Un numéro spécial pour les 20 ans du label. Avec les pépites des compilations Chosen, Recreated & Unheard (Aphex Twin, Nightmares On Wax, Battles, …), les interviews exclusives d’Hudson Mohawke, de Phil Canning, de Busy P, et un extrait du concert d’Hudson Mohawke à la soirée WARPED :

.
A écouter : Warp Show # 2 (réalisé par Nicolas Poulet & Ghislain Chantepie) :

(MP3 – 1:00:00)

Radio Campus.org

Rachid Arhab : « Il y a une chance à saisir avec le numérique pour les radios associatives »

rnt_1Le CSA vient d’annoncer le report à mi-2010 du lancement effectif de la radio numérique en France. Un retard imputable aussi bien aux contraintes techniques de déploiement qu’à l’absence aujourd’hui d’une offre suffisante de nouveaux postes radio.

Rachid Arhab se veut confiant. Oui, la RNT arrive, oui les constructeurs travaillent, oui ce n’est l’affaire que de quelques mois avant que Paris, Marseille, et Nice puissent voir leurs stations diffuser en numérique. Il n’empêche. Ce nouveau retard  qui s’ajoute à tant d’autres témoigne du casse-tête que recouvre aujourd’hui la mise en place opérationnelle d’une offre numérique hexagonale.  Un constat que tempère le conseiller chargé de la radio numérique au CSA, pour qui « ces intempéries » étaient prévisibles et n’entraveront pas le succès final de la RNT :

A écouter :

Au-delà du déploiement technique, c’est aussi la question cruciale du renouvellement des récepteurs qui reste en suspens aujourd’hui, tant les constructeurs n’ont à ce jour pas présenté  suffisamment de modèles à même de capter la nouvelle norme. Des constructeurs auxquels  le sage du CSA fait aujourd’hui un appel du pied et qu’il exhorte « à rentrer dans leur processus de fabrication » :

A écouter :

Symboles de la diversité du paysage radiophonique français, les radios associatives se préparent elles-aussi à la numérisation de leurs programmes, et se sont inquiétées à plusieurs reprises du coût de cette transition sur leur modèle économique. Des stations qui pour Rachid Arhab ont su « parfois se montrer plus imaginatives que les grosses » en matière technologique, et auxquelles il rappelle le soutien du CSA sur l’épineuse question du financement :

A écouter :

.

Radio Campus.org & Radio Campus Côte d’Azur

IASTAR présente B, le nouvel album de TURZI

turzi_210Un tour du monde hypnotique au service du rock disciplinaire, à découvrir sur les Radios Campus

Symbole il y a deux ans d’un revival krautrock acidifié, Romain Turzi livre avec B un road-disque d’une dizaine de villes où s’affrontent ses dernières explorations psychédéliques.  À l’imparable Baltimore menée par Bobby Gillespie succèdent ainsi les montées synthétiques de Brasilia, ou encore les nappes spectrales de Bamako dont Brigitte Fontaine se fait l’étonnante cicérone :

« Je n’aime pas m’arrêter à un style je n’aime ni les étiquettes ni les genres, ma crainte est de voir ma musique cloisonnée dans une catégorie, insiste Romain Turzi.  « Mon travail est ouvert et ma recherche n’en est qu’à son début. »

++ Le site web de TURZI

++ Le site web du label Record Makers

IASTAR présente Fluorescent Black !

apc_210Un retour attendu vers le futur du hip-hop, à découvrir sur les Radios Campus

Avril 2002, une bombe explose sur la planète rap lorsque Antipop Consortium dévoile Arrhytmia, un album manifeste sorti sur le label Warp qui brise les codes d’un courant musical essoufflé.

Après six ans d’absence, la réunion chez Big Dada des punks du hip-hop new-yorkais sonne comme une confrontation magistrale de leurs nombreuses expériences solo, et donne à ce Fluorescent Black les allures d’une nouvelle révolution iconoclaste.

« L’acceptation de nos différences nous a permis d’amener plus de magie à nos enregistrements », souligne Beans. « Nous sommes plus soudés et la musique n’en devient que meilleure »

++ Le site web de APC Le site web de Big Dada ++

Strut Records : « Nous cherchons l’histoire qui se cache derrière chaque musique »

lagence-891Entretien audio avec Quinton Scott (fondateur et DA de Strut Records) et DJ Cliffy (compilateur de la série Black Rio)

Après Nigeria 70 (funk du Lagos) et Calypsoul 70 (calypso caribéenne) , Strut Records édite une seconde compilation sur un mouvement brésilien méconnu, la Samba Soul. Le label anglais de black musique fait ainsi de ses compilations thématiques une véritable marque de fabrique ; une spécialisation que justifie Quinton Scott en évoquant « l’exploration musicale de ces pays » qui donne à son label « une source d’inspiration inédite » :

Avec Black Rio 2, le label poursuit en effet sa quête de raretés oubliées et fait appel pour la seconde fois à DJ Cliffy, une figure anglaise de la scène brésilienne pour qui ce second volume va plus loin encore que le précédent en réunissant des titres dont l’important selon lui « n’est pas qu’ils soient seulement oubliés mais surtout qu’ils claquent », et dont certains constituent à ses yeux une véritable « révélation » :

L’élaboration d’une telle compilation nécessite un authentique travail d’investigation qui a mené DJ Cliffy dans un périple de « shops en shops partout au Brésil », où il a pu rencontrer d’autres DJ et artistes qui l’ont conseillé et guidé dans ses recherches. Musique afro-brésilienne, la Samba Soul naît en effet durant les années sombres du Brésil, alors que la dictature est au pouvoir et qu’elle stigmatise une minorité noire devenue gênante. Des conditions qui, pour DJ Cliffy, ont rendu « particulièrement difficile » à l’époque le développement et la diffusion de cette nouvelle scène :

Si Strut remonte le temps pour y chercher des trésors oubliés, le label anglais s’applique aussi à scruter le présent pour y provoquer la rencontre d’artistes confirmés le temps d’un disque à travers sa série « Inspiration Information ». Un pari « risqué » pour le patron de Strut qui dit souvent croiser les doigts pour que la sauce prenne. « Pour Jimmi Tenor et Tony Allen, ils se sont retrouvés en studio à Berlin, ont ouvert quelques bouteilles de whisky et ont improvisé une session qui s’est avérée très bonne, s’amuse  Quinton Scott. Jusqu’ici, ça a toujours très bien pris, mais tout est une question de feeling entre les artistes » :

Une liberté créative rare qui doit beaucoup à la restructuration ayant précédé la renaissance du label. Désormais sous l’aile du !K7 label group, Strut Records semble à présent libéré des contraintes qui l’avaient amené à s’éclipser de 2002 à 2008, ce que confirme Scott pour qui cette association avec le label allemand constitue une « formidable collaboration » :

> Le site web de Black Rio 2
> le site web de Strut Records

Radio Campus.org