Changement climatique, « l’évolution inéluctable »

Le changement climatique est au centre des préoccupations actuelles. Fonte des glaciers, dérèglement d’écosystèmes, phénomènes climatiques extrêmes, … Le récent rapport du GIEC est particulièrement alarmant, et confirme l’impact indéniable de l’activité humaine sur la santé de la planète. Comment se manifeste cet impact ? Quelles solutions pour remédier à un avenir climatique de plus en plus inquiétant ? 

Michel Aidonidis est directeur du centre Météo France de Brest Guipavas. Yann Hervé de Roeck, quant à lui, est directeur général de France Energie Marine, l’Institut pour la transition énergétique dédiée aux énergies marines renouvelables. Ensemble, ils nous parlent des évolutions météorologiques à l’échelle locale et mondiale, et évoquent leurs inquiétudes.  

Vers un point de basculement

Les experts sont formels sur l’aggravation de la situation : le changement climatique prend de l’ampleur et ses effets sont de plus en plus notables. Périodes de sécheresse, inondations et vents violents se font réguliers et n’auront de cesse de se manifester si les mesures ne sont pas suffisantes.

Le réchauffement climatique en est une conséquence directe et globale : à première vue, l’augmentation de la température à Brest a de quoi faire sourire. Cependant, ces quelques dixièmes de degrés supplémentaires ont déjà un impact considérable, notamment sur la faune et la flore marines. On constate également des phénomènes météorologiques plus fréquents et plus intenses d’année en année.

« Tous les scénarios les plus pessimistes édités depuis les dernières décennies ont été dépassés par la réalité »
(Michel Aidonidis)

Quelles solutions ?

Les deux scientifiques invités au micro de Radio U insistent sur l’urgence d’agir. Le développement des énergies renouvelables pour pallier la pénurie des énergies fossiles est un élément essentiel au ralentissement du changement climatique. Cependant, cette évolution au profit d’énergies plus vertes n’est pas suffisante, et il est essentiel d’apprendre à consommer moins et mieux. 

Ainsi, la médiation et la pédagogie deviennent de véritables priorités. Il est primordial de sensibiliser un public aussi large que possible sur le changement climatique et ses répercussions, ainsi que sur les efforts à fournir individuellement et collectivement.

Cet entretien a été produit dans le cadre d’une émission en direct d’Océanopolis, centre de culture scientifique consacré aux océans, à l’occasion de la Nuit européenne des chercheurs.

Une fois par an, dans des centaines de villes en Europe dont treize en France, la Nuit Européenne des Chercheurs propose des rencontres entre des chercheur.e.s et le public dans une ambiance détendue et ouverte à tous.

Une interview par Morgane Durrenbach, accompagnée de Mélanie Meslin et Antoine Galloux, réalisée par Etienne Démoulin et diffusée sur Radio U le 27 septembre 2019. Située à Brest, Radio U est membre du réseau Radio Campus France, réseau de 29 radios associatives partout en France.

Conférence publiée dans le cadre de notre partenariat avec France Culture Conférences.

Retrouvez tous nos contenus ici : www.franceculture.fr/conferences/ra…-campus-france

0 commentaire »

votre commentaire