[premiere] Futuro Pelo | Nefertiti

De l’imitation d’Elvis Presley avec un balai en guise de micro aux décors de l’émission Minikeums en passant par son groupe de rockabilily dans les années 80 et par Sporto Kantes, duo qu’il forme avec le bassiste des Wampas 15 ans durant, Benjamin Sportès est né avec la scène dans la peau. Il se lance dans l’aventure solo en 2016 sous le nom de Futuro Pelo et sort deux EPs les deux années qui suivent. 2020 sonne l’heure de son premier album, A Bigger Splash. Radio Campus France vous en fait découvrir un premier extrait en avant-première : Nefertiti.

Comme on l’a dit plus haut, Benjamin Sportès c’est l’effervescence artistique même. Né dans les années 60 à Paris, il monte au début des années 80 les Wanderers qui navigue dans la scène alternative de la capitale, entre la Mano Negra, les Wampas (qu’on retrouvera plus tard), les Bérus, les Hot Pants… Parti se former à la Wimbledon School of Art à Londres, il rentre en France ensuite en France pour chanter ses propres chansons, participer à des décors pour la télévision et finalement fonder en 1998 avec le bassiste des Wampas, Nicolas Kantorowicz, le duo électronique Sporto Kantès.

15 ans et 4 albums plus tard, Benjamin quitte le duo en quête d’inspiration. Abandonnant complètement la musique, il dessine frénétiquement pour finalement revenir à ses premières amours en 2016. Se lançant dans l’aventure électronique en solo, il signe chez Pain surprises et Délicieuse musique sous son nouveau nom, Futuro Pelo. Rythmes chaloupés, textes en français, anglais et espagnols, l’embarcation de Futuro Pelo navigue entre toutes les influences : rockabily, world music, funk, house… Après deux EPs en 2017 et 2018, Futuro Pelo et son fidèle acolyte Monsieur Bouche font le grand saut du premier album en 2020.

Avant de découvrir A Bigger Splash le 7 février, retrouvez toute l’ambiance de l’album dans Nefertiti, en avant-première sur les radios du réseau Radio Campus France.

0 commentaire »

votre commentaire