• ♫ TOP CAMPUS - AIRPLAY FRANCE - ETE 2018
  • Live d'Hippocampe Fou à écouter ! Un concert intimiste au Confort Moderne à Poitiers
  • NOUS SOMMES (AUSSI) LE SERVICE PUBLIC: un débat dans l'Assemblée Nationale sur le rôle des radios associatives
  • PODCAST ♬ | MADBEN 60min dj-mix
  • PODCAST I Sauce Bolo, une mini-série en podcast
  • FOREVER PAVOT - LIVE @ LABOMATIC
  • Radio Campus Besançon au FIMU, le Festival International de Musique Universitaire
  • DJ-mix de Busy P, alias Pedro Winter du label Ed Banger ♬
  • CAMPUS CLUB | Retrouvez Chloé pour un mix exclusif ! ♬

IASTAR présente Aufgang !

Aufgang_300

Le disque fondateur d’un combo avant-gardiste, à découvrir sur les Radios Campus

Sonar Festival de 2005, Aufgang signe devant Jeff Mills son acte de naissance live par une reprise magistrale de The Bells, l’un des classiques du maitre de Détroit.

Mené avec brio par le jeune virtuose Francesco Tristano, Aufgang accorde sur ce premier album le piano à la techno pour improviser avec audace les frontières d’une nouvelle donne électro-acoustique.

« Ce n’est ni de la techno acoustique, ni de la musique électronique», souligne Francesco. « Le piano est aussi une machine, c’est une grosse boîte avec un mécanisme à l’intérieur. »

++ Le site web d’AUFGANG
++ Le site web du label Infiné
++ Le site web du label Discograph

IASTAR présente Fluorescent Black !

apc_210Un retour attendu vers le futur du hip-hop, à découvrir sur les Radios Campus

Avril 2002, une bombe explose sur la planète rap lorsque Antipop Consortium dévoile Arrhytmia, un album manifeste sorti sur le label Warp qui brise les codes d’un courant musical essoufflé.

Après six ans d’absence, la réunion chez Big Dada des punks du hip-hop new-yorkais sonne comme une confrontation magistrale de leurs nombreuses expériences solo, et donne à ce Fluorescent Black les allures d’une nouvelle révolution iconoclaste.

« L’acceptation de nos différences nous a permis d’amener plus de magie à nos enregistrements », souligne Beans. « Nous sommes plus soudés et la musique n’en devient que meilleure »

++ Le site web de APC Le site web de Big Dada ++

IASTAR présente le Warp Show !

Warp-logo-2008-black-300Un rendez-vous exclusif avec le légendaire label anglais, à découvrir sur les Radios Campus

Label résident du réseau IASTAR depuis de nombreuses années, la maison Warp célèbre cette année 20 ans d’explorations sonores magistrales à travers une série de concerts-évènements dans le monde entier.

Fidèles au « weird and radical projects » de ce label unique, les Radios Campus vous proposent de retrouver chaque mois sur leurs antennes l’actualité et les dernières nouveautés Warp dans un magazine exclusif mêlant morceaux choisis, scoops, et lives inédit des artistes du label.

Warp Show 09/09 avec Bibio, Clark, Hudson Mohawke, Flying Lotus, Pivot (live) :

IASTAR présente le nouveau prix Pierre Schaeffer

schaeffer

« A chaque fois qu’un prix a été imaginé, il a suscité des œuvres intéressantes. »

Pierre Schaeffer, 1986

Audio-blogs, logiciels libres, podcasting, micro-enregistreurs, une nouvelle génération s’est emparée du son et grâce à ces outils amorce aujourd’hui sa propre révolution.

A ces jeunes passionnés, Phonurgia Nova et Radio Campus tendent le micro en réservant au sein du festival « Arles à l’écoute du monde » un prix « découverte » ouvert à des créateurs de moins de 30 ans.

Baptisé « Pierre Schaeffer » en hommage au grand pionnier de l’art sonore dont on fêtera l’année prochaine le centenaire de la naissance, il est doté d’une bourse de 1000 euros et de stages de formation à l’écriture sonore à Arles.

Summer Fragments (extrait), de Bernadette Johnson, Prix Phonurgia Nova 2008 :

Arles à l’écoute du monde
12 & 13 décembre 2009
Musée Réattu, Arles, France

Strut Records : « Nous cherchons l’histoire qui se cache derrière chaque musique »

lagence-891Entretien audio avec Quinton Scott (fondateur et DA de Strut Records) et DJ Cliffy (compilateur de la série Black Rio)

Après Nigeria 70 (funk du Lagos) et Calypsoul 70 (calypso caribéenne) , Strut Records édite une seconde compilation sur un mouvement brésilien méconnu, la Samba Soul. Le label anglais de black musique fait ainsi de ses compilations thématiques une véritable marque de fabrique ; une spécialisation que justifie Quinton Scott en évoquant « l’exploration musicale de ces pays » qui donne à son label « une source d’inspiration inédite » :

Avec Black Rio 2, le label poursuit en effet sa quête de raretés oubliées et fait appel pour la seconde fois à DJ Cliffy, une figure anglaise de la scène brésilienne pour qui ce second volume va plus loin encore que le précédent en réunissant des titres dont l’important selon lui « n’est pas qu’ils soient seulement oubliés mais surtout qu’ils claquent », et dont certains constituent à ses yeux une véritable « révélation » :

L’élaboration d’une telle compilation nécessite un authentique travail d’investigation qui a mené DJ Cliffy dans un périple de « shops en shops partout au Brésil », où il a pu rencontrer d’autres DJ et artistes qui l’ont conseillé et guidé dans ses recherches. Musique afro-brésilienne, la Samba Soul naît en effet durant les années sombres du Brésil, alors que la dictature est au pouvoir et qu’elle stigmatise une minorité noire devenue gênante. Des conditions qui, pour DJ Cliffy, ont rendu « particulièrement difficile » à l’époque le développement et la diffusion de cette nouvelle scène :

Si Strut remonte le temps pour y chercher des trésors oubliés, le label anglais s’applique aussi à scruter le présent pour y provoquer la rencontre d’artistes confirmés le temps d’un disque à travers sa série « Inspiration Information ». Un pari « risqué » pour le patron de Strut qui dit souvent croiser les doigts pour que la sauce prenne. « Pour Jimmi Tenor et Tony Allen, ils se sont retrouvés en studio à Berlin, ont ouvert quelques bouteilles de whisky et ont improvisé une session qui s’est avérée très bonne, s’amuse  Quinton Scott. Jusqu’ici, ça a toujours très bien pris, mais tout est une question de feeling entre les artistes » :

Une liberté créative rare qui doit beaucoup à la restructuration ayant précédé la renaissance du label. Désormais sous l’aile du !K7 label group, Strut Records semble à présent libéré des contraintes qui l’avaient amené à s’éclipser de 2002 à 2008, ce que confirme Scott pour qui cette association avec le label allemand constitue une « formidable collaboration » :

> Le site web de Black Rio 2
> le site web de Strut Records

Radio Campus.org

Kap Bambino : « Les gens en ont marre d’écouter des trucs superficiels »

.
Entretien vidéo – A l’issue d’une release party survoltée à La Maroquinerie le 18 juin dernier, le duo bordelais accompagné de la formation Hello Sunshine insiste sur « l’aventure collective » que constituent Kap Bambino et leur label Wwilko Recording qui s’inscrivent, selon eux, dans un « véritable underground musical européen ».

Radio Campus.org

Avec Gilles Peterson, l’île singulière passe à l’heure anglaise

tn_hLa ville de Sète accueille début juillet le Worldwide Festival, un rendez-vous mêlant  programmation pointue et beach-parties explosives.

Avec près de 13.000 visiteurs attendus, dont une majorité d’étrangers, le Worldwide Festival s’apprête à métamorphoser une nouvelle fois  quatre jours durant le port de Sète. La ville accueille ainsi pour la quatrième année consécutive cet évènement recherché dont le DJ Gilles Peterson s’est  fait depuis les débuts l’illustre parrain.  Un festival qui à l’image de la fameuse scène ATP s’est internationalisé et s’exporte désormais dans le monde entier. Ivan Halen, programmateur chez Freshly Cut, souligne que l’édition française du WF conserve sa griffe originelle,  et se démarque des escales asiatiques et sud-américaines de l’évènement :

Autre particularité du Worldwide, son public majoritairement anglo-saxon tranche nettement avec celui des autres scènes hexagonales, généralement plus casanier. Une notoriété à l’export qui s’explique par le nom même de Peterson et de ses radio shows, mais également par la volonté affichée des organisateurs de  donner à l’évènement l’image d’une immense party, à l’instar des festivals espagnols FIB ou Primavera qui voient régulièrement défiler sur leurs plages les mêmes cohortes d’une jeunesse européenne débridée :

Au-delà, c’est pourtant bien la programmation rare du Worldwide qui lui confère aujourd’hui une marque de fabrique reconnue. Eal Zinger, Jimi Tenor, Principles Of Geometry ou encore « Pimp » Sessions Live sont autant de noms remarquables, précieux, et dont la réunion sur scène est le fruit d’une collaboration inédite entre l’agence évènementielle Freshly Cut et le pape de l’acid-jazz Gilles Peterson :

Gilles Peterson Worldwide Festival
2-3-4-5 juin 2009 à Sète
Pass 3 jours : 104 €

Radio Campus.org &
Radio Grenouille / Hang Time


Page 53 sur 61« Home525354Last »