• Campus au festival Astro !
  • ♫ TOP CAMPUS - AIRPLAY FRANCE - ETE 2018
  • PODCAST ♬ | FLUGEANCE 70min dj-mix avec en bonus une interview de l'artiste !
  • Live d'Hippocampe Fou à écouter ! Un concert intimiste au Confort Moderne à Poitiers
  • NOUS SOMMES (AUSSI) LE SERVICE PUBLIC: un débat dans l'Assemblée Nationale sur le rôle des radios associatives
  • PODCAST ♬ | MADBEN 60min dj-mix
  • PODCAST I Sauce Bolo, une mini-série en podcast
  • FOREVER PAVOT - LIVE @ LABOMATIC
  • Radio Campus Besançon au FIMU, le Festival International de Musique Universitaire
  • DJ-mix de Busy P, alias Pedro Winter du label Ed Banger ♬
  • CAMPUS CLUB | Retrouvez Chloé pour un mix exclusif ! ♬

Archive for Jeunesse

Retour sur… Radio Campus au Parlement européen

Europarl_logo

RENDEZ-VOUS –  Une trentaine de journalistes issus des 25 Radios Campus se sont retrouvés à Strasbourg du lundi 11 au jeudi 14 mars pour aller à la rencontre des députés européens et ainsi répondre aux interrogations des citoyens sur le rôle et les activités du Parlement Européen. Une cinquantaine d’interviews réalisées sur place est à découvrir en ligne.

Lire la suite de l’article >>

Radio Campus en direct du Forum national des Initiatives Jeunes

Ce samedi 17 mars de 13h à 18h, Radio Campus France met à profit sa présence au Forum National des Initiatives Jeunes pour donner une voix radiophonique à l’évènement, en organisant un plateau en direct tout au long de la journée.

Toutes les informations ainsi la programmation de la journée sont à retrouver dès maintenant sur notre blog dédié à l’évènement, Radio Campus 2012 !

++ Le www du Forum 2012

Daubresse: « Il faut radicalement changer de méthode »

Le ministre de la Jeunesse plaide pour la création d’un portefeuille étendu qui coordonnerait l’ensemble des dispositifs destinés aux jeunes.

Premier invité de l’émission Univox, le successeur de Martin Hirsch a défendu mercredi son action sur l’antenne des Radio Campus, et souhaite placer la gouvernance de son ministère au cœur des enjeux de l’après-remaniement.

Lire la suite de l’article >>

Service Civique : les jeunes appelés de Martin Hirsch

Martin Hirsch au Théatre du Rond-Point le 16 février 2010Le Haut commissaire à la Jeunesse a lancé hier un dispositif auquel il souhaite donner valeur de symbole. Malgré un  consensus politique certain, plusieurs inconnues pèsent encore sur le remplaçant annoncé du service militaire.

Leur réunion devait dépasser les clivages, et marquer les esprits. De droite comme de gauche, parlementaires et anciens ministres se sont pressés  hier autour de Martin Hirsch pour défendre lors d’une matinée d’échange « la » mesure phare du gouvernement à destination des jeunes.

Présenté comme un « engagement volontaire » de six à douze mois, le Service Civique s’adresse ainsi aux 16-25 ans souhaitant s’impliquer, en France ou à l’étranger, dans des domaines aussi larges que l’éducation à la santé, la citoyenneté, ou la solidarité internationale.

S’appuyant sur le dispositif  méconnu du Service civil volontaire lancé après les émeutes de 2005, cette nouvelle forme d’engagement se veut une expérience valorisable dans le parcours de formation, et vise à mobiliser 75.000 jeunes d’ici 4 ans, des jeunes qui ne toucheront pas un véritable salaire mais une indemnité de 540 euros par mois minimum pour au moins 24 heures d’activité hebdomadaires.

Un montant jugé insuffisant par de nombreuses associations qui réclamaient un alignement sur le seuil de pauvreté (733 €), mais justifié par Martin Hirsch comme rompant avec « la malédiction du Service civil qui consistait à faire des annonces sans les financer » :

A écouter : Martin Hirsch (1’08 »)

Au-delà du coût, c’est bien l’objectif annoncé d’un brassage social des jeunes générations qui suscite encore le doute. Après avoir rejeté  l’idée d’un service obligatoire défendue par les parlementaires UMP – « trop cher, trop complexe » -, le Haut commissaire a dû renoncer à celle d’un recrutement fondé sur des quota pour les jeunes défavorisés.

Ou comment éviter que les organismes d’accueil s’appuient sur le dispositif pour employer à bon frais des jeunes sur-diplômés en laissant les autres de côté. Une hypothèse pourtant écartée par M. Hirsch qui ne compte pas « se laisser avoir », et insiste sur « l’évaluation en temps réel » nécessaire selon lui pour passer ce test de crédibilité :

A écouter : Martin Hirsch (0’46 »)

.

Radio Campus.org


Page 4 sur 4« Home234