Mirada, un regard posé sur la guerre civile d’Espagne

La mirada del presente sobre el pasado – Le regard du présent sur le passé. Ici, les yeux se posent sur l’exil des républicains fuyant l’Espagne et les troupes franquistes pour franchir la frontière française en 1939. Ils sont plus d’un demi-million. Mirada, documentaire radio, met en musique la révolution espagnole et donne la parole aux derniers témoins du conflit. Dix témoignages ont été recueillis par Campus FM en association avec la Région Midi-Pyrénées et  l’université Toulouse-Jean-Jaurès.

La création musicale Mirada a été produite à base de samples d’archives par Del Wire, LKW, et Nonalinians sous la direction de François Berchenko. Artistes français et aragonais ont interprété les évènements phares de la guerre sur des accents jazz, hip-hop, électro ou reggae. Le soulèvement militaire de 1936, le siège de Madrid, Guernica, ou encore la cessation des hostilités en 1939. Vingt-deux titres qui retracent les trois années de guerre civile en Espagne, prélude de la 2e guerre mondiale.

Ils sont les témoins directs de la guerre civile. José Antonio Alonso, alias « Commandant Robert », Jesus Garcia, français d’origine espagnole, engagé dans les Brigades internationales, José Bilbe et Rosa Laviña, respectivement adolescent et enfant lorsqu’ils franchissent la frontière des Pyrénées. Ils seront envoyés dans les camps de concentration de la République française. Ils croyaient arriver au « pays des droits de l’homme », ils furent parqués « comme des bêtes ».

Par François Berchenko (Campus FM Toulouse), Aljama Discs, les étudiants de l’université de Toulouse Jean-Jaurès et l’ESAV.

Victorine Gay
Une publication en partenariat avec France Culture Conférences
Crédit photo : Antonio Lachos

0 commentaire »

votre commentaire